« L’univers n’a pas besoin du temps. Les objets sont là d’abord et le temps en est déduit après coup.
L’ensemble du temps existe dans des tranches d’espace. Notre passé est un autre monde ou une autre con􀃞guration
possible de l’univers. C’est un autre « Maintenant ».
L’instant n’est pas le temps, le temps est dans l’instant.
Il n’y a pas de passé unique en mécanique quantique et si l’on veut réconcilier la relativité d’Einstein avec la mécanique
quantique, on s’aperçoit que le paramètre temps n’existe pas.

Au niveau de réalité le plus profond, il n’y a pas de temps, ce qui compte c’est la façon dont les objets interagissent
dans des arrêts sur image d’espace.
Ma vision de l’univers, c’est une collection d’instantanés richement structurés. Ils ne sont pas en communication les
uns avec les autres. Ce sont des mondes à eux seuls.
Notre cerveau assemble ces arrêts sur image et les repasse dans notre esprit de la même manière que des photographies
passées à 24 images par seconde font que vous avez l’impression que les images que vous voyez en ce moment
sont en mouvement.
Mais rien ne bouge.
Ce qu’on appelle le temps est une illusion. L’univers quantique est statique. Rien ne change. Tous ces instantanés de l’univers existent simultanément. »

 « Si vous essayez de mettre la main sur le temps, il vous 􀃞le toujours entre les doigts, » dit Julian Barbour

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lewis Carroll: un Franc Maçon, adepte de la logique et de la raison